Actualité des sciences, recherche scientifique et enseignement supérieur

mardi 27 juin 2017

Un virus informatique attaque entreprises et administrations dans plusieurs pays du monde



Un virus informatique de type « ransomware », qui chiffre le contenu d’un ordinateur pour le rendre inutilisable jusqu’au paiement d’une rançon, paralyse le fonctionnement de très nombreuses entreprises dans le monde, mardi 27 juin.
Les premières alertes ont été données en Ukraine, le pays le plus sévèrement touché, en début d’après-midi. Le fonctionnement de plusieurs banques, du métro, de plusieurs administrations et de l’opérateur d’énergie de la région de Kiev est largement perturbé. L’ordinateur du vice-premier ministre ukrainien a lui-même été touché, a-t-il annoncé sur Facebook.

Le premier ministre ukrainien a qualifié cette épisode de « sans précédent » tout en précisant que « les systèmes vitaux [du pays] n’ont pas été affectés ».
Ailleurs dans le monde, plusieurs entreprises majeures, dont le géant du bâtiment Saint-Gobain, le pétrolier russe Rosneft, le groupe publicitaire britannique WPP, ou encore le poids lourd danois du transport maritime Maersk ont confirmé être victimes d’« attaques informatiques » paralysant en partie ou totalement leurs services. Le virus Petya chiffre en effet le MBR, la partie du disque dur qui contient les logiciels utilisés au démarrage de l’ordinateur, le rendant totalement inutilisable, là où la plupart des ransomwares habituels se « contentent » de bloquer l’accès aux documents personnels.

Le virus semble être une variante d’un ransomware apparu en 2016, baptisé Petya, d’après les premières constatations des spécialistes de la sécurité informatique. « Nous constatons actuellement plusieurs milliers de tentatives d’infection, un rythme comparable à celui des premières heures de déploiement de Wannacry [un virus qui s’était propagé de façon spectaculaire le 19 mai] », a déclaré Costin Raiu, de l’entreprise Kasperksy, interrogé par Forbes.
Share:

Articles les plus consultés

Suivez-nous

Catégorisation des revues scientifiques 2018

Le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique publie la catégorisation des revues scientifiques pour l'a...